The Article in English

Iraq/ Diwaniya/Tahseen Al-Zergani

Journalist Tahseen Al-ZerganiThe provincial council of Diwaniya on Thursday requested the dissolution of the House of Representatives and the provincial councils and holding early elections to meet the legitimate demands of protesters. Thus, after having accused the religious authorities and political parties of detorioration situations, and their responsibility in the provocation of total anarchy sweeping the country, the governor of Diwaniyah has exempted a number of departmental managers within the local reform plan, which the protesters considered a mere scattering of ashes in the eyes

Thus, in an interview with Press Almada, the president of the Committee of culture and Information in the province of Diwaniyah Ayad Miali Tali said, “” The council at a special meeting today decided to invite the federal government and Parliament to meet the demands of the protesters and solve the Council of representatives and the provincial and the district and regional councils, reducing the number of representatives of the people at least to sixty percent, also decreasing the number of ministries, and conduct early elections within a period not exceeding six months.

Also, Mayali reports that “the events unfold at an accelerated pace in the absence of clear plans of coordination committees , any advocacy of paralysis and disrupt the work of governors and provincial councils leds to a total anarchy leaving the country float without direction, “He adds also that” the ball is now in the field of both political authorities and religious with the increase of the ceiling of the demands of protesters”. On the other hand, Al Mayali emphasizes that” Since last Sunday, several local reform measures consistent with the Prime Minister of comprehensive reform program were taken by the council and the provincial management to meet the demands of the citizens.

For his part, the governor of Diwaniyah Ammar Al Madani mentiones that “his administration provides for the activation of local reforms by dismissing those who have passed into the responsibility positions more than four years and those suspects in corruption, also by launching a campaign to mobilize a multitude of services for disadvantaged regions based on self effort of municipal services. ” Thus the governor cited that “the decision taken Wednesday night included the exemption of managers in the circulation areas, communications, veterinary, Youth, Sports, Crude Oil, dairy products, real estate, private transportation”, also he adds “the council entrust the file of residential real estate from which the former have benefited at the disposal of integrity.”

On the other side, the civic rights activist Ali Sharifi said that “the measures taken by local and national authorities aim at silencing the protesters by scattering the ashes in their eyes, even if they know in advance that the protesters will not give up their claims to dissolve parliament and to appoint an interim government of management and also has as role the preparations of the upcoming elections.” Ali Sharifi adds that “special committees are formed to protect the demonstrators and the security agents in order to maintain the peaceful character of demonstrations.”

The activists on social networking sites in Diwaniyah, launch a campaign of organizing a peaceful demonstration having as aim the dissolution of the provincial council and the dismiss of the governor and some managers and to prevent others from leaving the country until the authorities ensures that they not suspects in corruption.

It remains to mention that as an activation of the principle of the government limbering, Diwaniyah proceeded to dismiss certain board members, and stopped collecting taxes, also recommended the dismissal of the director of the nationality and some managers and subject others to interrogate. For his part, the governor of Diwaniyah issued an official letter for the withdrawal of all cars used outside the office of the province, and to require the central services to remove existing mechanisms outside of their circle.

It should be noted that the administration of Diwaniyah officially declared the implementation of the decision of transfer of powers from eight departments to local government, and said that the development of the required services requires additional time due to the financial crisis.

Diwaniya (180 km south of Baghdad) has witnessed the biggest demonstration in its history in which more than twelve thousand demonstrators have participated , to demand the dissolution of the parlmement and the provincal councils and amending the constitution, the claim of the implementation of the presidential system instead of the parliamentary system, and conduct real reforms and hold accountable all those who connived in the waste of public money without improving the level of services the country

————————————————————————————————

L’Article en Français

cessez d’éparpiller le cendre aux yeux                                                     

Le conseil provincial de Diwaniya a demandé le jeudi la dissolution de la chambre des représentants et des conseils provinciaux et la tenue d’élections anticipées pour satisfaire les revendications légitimes des manifestants. Ainsi, après avoir accusé les autorités religieuses et les partis politiques de la déterioration des situations, et leurs responsabilité dans la provocation d’une anarchie totale qui balaie le pays,le gouverneur de Diwaniya a exempté un certain nombre de gestionnaires des ministères au sein du plan de réforme locale , ce que les manifestants ont considéré un simple éparpillement des cendre aux yeux.

Ainsi, dans une interview avec Almada Presse,le président de la commission de la culture et de l’information dans la province de Diwaniya Ayad Tali Miali dit: ” «Le Conseil lors d’une réunion extraordinaire a décidé aujourd’hui d’inviter le gouvernement fédéral et le Parlement pour atteindre les exigences des manifestants et de résoudre le conseil des représentants et les conseils provinciaux, et les conseils de districts et de régions, en réduisant le nombre de représentants du peuple à moins de soixante pour cent, et de réduire le nombre de ministères, et de mener des élections anticipées dans un délai ne dépassant pas six mois pour que les gens puissent choisir leurs représentants “.

Aussi, Mayali signale que: «les événements se déroulent à un rythme accéléré en l’absence de plans clairs des comités de coordination ainsi tout appel à la paralysie et à la perturbent du travail des gouverneurs et des conseils provinciaux aboutit à une totale anarchie laissant le pays flotter sans direction”, en ajoutant aussi que “la balle aujourd’hui est dans le terrain des deux autorités politique et religieux avec l’augmentation du plafond les revendications des manifestants”. D’un autre côté, Al Mayali a souligné que ” depuis dimanche dernier, plusieurs mesures de réformes locales compatibles avec le programme du premier Ministre de réforme complète ont été prises par le conseil et la gestion provinciale afin de satisfaire les revendications des citoyens

De sa part, le gouverneur de Diwaniya Ammar Al Madani a mentionné que ” que son administration prévoit l’activation des réformes locales par d’abord Le licenciement de ceux qui ont passé dans les postes de responsabilité plus de quatre ans et de ceux suspects à la corruption, ensuite par le lancement d’une campagne de mobilisation d’une multitude de services en faveur des régions défavorisées en se basant sur l’auto effort des services municipaux “. Ainsi le gouverneur a cité que «la décision rendue mercredi soir inclue l’exemption des gestionnaires dans le domaines de circulation, communications, vétérinaire, Jeunesse, sport, de petrol, , produits laitiers, de l’immobilier, le transport privé”,soulignant aussi qu’il a” ordonné de confier le fichier de l’ immobilier dont bénéficient les anciens fonctionnaires de l ‘Etat à la disposition de la commission d’intégrité“.

Contrairement à tout ce qui précède, le militant des droits civique Ali Sharifi a dit que les mesures prises par les autorités locale et nationale   visent à faire taire les manifestants par éparpiller le cendre aux yeux , même si elles savent d’avance que les protestataires ne vont pas renoncer à leur revendications de dissoudre le parlement et de désigner un gouvernement intérimaire de gestion et qui a pour rôle aussi la préparation des prochaines élections. Aussi Ali Sharifi a ajouté que” des comités spéciaux sont formé pour protéger les manifestants et les éléments de sécurité afin de lutter contre tout ce qui est nuisible à la l’aspect pacifique des manifestations“.

Les militants sur les sites de réseautage social à Diwaniyah, ont mené une campagne visant à organiser une manifestation pacifique plus grande que sa devancière, pour exiger la dissolution du conseil provincial et la révocation du gouverneur et empêcher les responsables de quitter le territoire avant que les autorités s’assure qui’ils ne sont pas suspects à la corruption .

Reste à mentionner que dans le cadre de concrétisation du principe du limbering gouvernemental, Diwaniya a procédé au licenciement de certains membres du conseil, et a arrêté la collecte des impôts,aussi a recommandé le limogeage du directeur de nationalité et de quelques gestionnaires et a soumis d’autres et à l’interrogatoire. De sa part, le gouverneur de Diwaniya a publié une lettre officielle visant le retrait de toutes les voitures utilisées à l’extérieur du bureau de la province, et d’exiger les services centraux de retirer les mécanismes existants en dehors du leur cercle.

Il faut signaler que l’administration de Diwaniya a déclaré officiellement la mise en oeuvre de la décision de transfert des pouvoirs de huit ministères au gouvernement local, et a déclaré que le développement des services requis exige du temps supplémentaire à cause de la crise financière.

Diwaniya (180 km au sud de Bagdad) a été témoin de la plus grande manifestation de son histoire dans laquelle plus de douze mille manifestants ont participé, pour exiger la dissolution de le parlement et les conseils provinciaux et modifiant la constitution, la revendication de la mise en œuvre du système présidentiel au lieu du système parlementaire en vigueur, et de mener de véritables réformes sans oublier de tenir pour responsables tous ceux qui de connivence dans le gaspillage de l’argent public sans pour autant améliorer le niveau des services du pays.

أضف تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *